NO CLONE - 107 Grande Rue, 54000 Nancy 

Ma passion consiste à me faire plaisir en faisant plaisir. Un tissu, une matière m’inspire, pour une forme, une destination. Nous sommes uniques et je ne me retrouve pas dans ce que l’industrie de masse propose et impose,  à des corps, des individus tous différents. J’aime les étoffes fluides et colorées, les mousselines. J’aime le travail net. Je ne comprends pas les codes couleurs imposés, la nature est faite de toutes les couleurs, nous en offrant son festival chaque printemps.

 

Je dirais que je suis un individu libre en fait. J’ai vécu à Londres à la fin des années 80, j’ai gardé cette liberté d’être. Je crée pour des femmes qui veulent être d’exception, qui apprécient le côté fait main et le caractère unique et personnalisé. J’aime leur apporter de la couleur et de la joie. Un vêtement est un mélange de matières, de volumes et de coupes orchestrés par une imagination, sans oublier le côté technique qui apporte une finition de qualité.

 

Après un CAP Montage et un BEP Coupe en 1986, j’ai travaillé dans l’industrie de l’habillement : des professionnels m’ont enseigné leurs savoirs et techniques. Je me suis nourri de leurs expèriences. En 2010, je lance enfin ma propre marque, no clone. Je m’amuse à créer ou transformer mes patrons. Je détourne certains codes masculins pour imaginer la femme. Je crée beaucoup en fonction d’un coupon de tissu, suivant sa dimension, sa couleur, son aplomb, cela détermine souvent le rendu final. Je ne dessine pas de croquis : j’ai une idée au départ, soit le tissu m’inspire comme je l’écrivais plus haut – par sa matière, sa transparence, son tombé, sa couleur – soit l’envie de travailler telle forme, telle coupe ou pour telle personne.

 

Lunéville est proche de Nancy, la broderie dite de Lunéville, est l’Art d’ennoblir les matières avec des perles, paillettes, entre autres. Cela me fascine, je suis autodidacte dans ce travail, le temps en est l’un des ingrédients majeurs.

 

Au delà de mon vécu – donc de ma personnalité – ce sont mes voyages qui m’influencent, en me faisant découvrir d’autres cultures, d’autres façons de se vêtir. La nature, l’Art Nouveau avec l’École de Nancy m’évoquent la légèreté, des courbes qui enlacent plus qu’elles n’enserrent. Le travail d'artistes comme Leigh Bowery, Vivienne Westwood, Issey Miyaké dans les années 80, Geneviève Sevin Doering m’inspire particulièrement.

 

Laurent SICARD